TAUX
 
 
Top
Taux hypothécaires 125%

Les taux hypothécaires sont historiquement bas.

Les taux hypothécaires ne sont encore jamais tombés aussi bas qu’aujourd’hui. C’est probablement le meilleur moment  de contracter un crédit hypothécaire afin d’acheter votre habitation ou de renégocier votre crédit actuel afin de profiter de ces taus extrêmement bas.

Les prêts hypothécaires sont vraiment avantageux.

Même si la Banque Nationale affirme que les banques appliquent des taux fort bas pour leurs prêts hypothécaires, rien n’a changé en pratique. Aujourd’hui , on peut négocier un taux fixe sur 20 ans à 1,62% pour un crédit hypothécaire auprès de Créfinance, attention sous certaines conditions. Ce taux est aussi bas que le taux historiquement bas atteint en février 2016.

Pour un prêt immobilier à taux fixe sur 25 ans,  on a même obtenu le taux de 1,79% auprès de ce même Courtier.

Les prix de l’immobilier ne sont pas près de diminuer dans ces conditions très avantageuses. Toutefois, ceux qui souhaitent acheter une maison ou un appartement ne doivent pas uniquement tenir compte de ces prêts avantageux. Les prix de l’immobilier sont tout aussi importants.

Aujourd’hui, il ne semble pas que les prix de l’immobilier vont baisser. Les experts expliquent ceci par les taux bas. Grâce à ces taux bas, les futurs propriétaires peuvent emprunter plus qu’auparavant pour le même montant à rembourser, ce qui continue à soutenir les prix.

Cependant, il y a une forte demande en matière d’immobilier. Le livret d’épargne ne rapporte presque plus rien, ceux qui préfèrent éviter la bourse, optent souvent pour un investissement dans l’immobilier.

Probablement, l’incertitude fiscale et les élections de Mai 2019 impliqueront le plus grand risque d’une correction des prix à court terme. Les nouveaux gouvernements, pourraient imposer plus durement l’immobilier après ces élections afin de compenser le déficit budgétaire.

A part les prix de l’immobilier et le financement, la garantie des revenus et/ou un apport financier lors de l’achat d’une habitation jouent également un rôle important. En ce mois de février, le Bureau du Plan prévoyait que 215.000 nouveaux emplois seraient créés dans notre pays durant la période 2019-2024. Durant cette même période, il y aurait une diminution de 130.000 chômeurs. Ce nombre serait moins élevé que le nombre de nouveaux emplois créés parce que plus de personnes accèderaient au marché du travail.

En résumé, il est toujours temps pour les nouveaux propriétaires de se mettre à la recherche de leur futur habitation temps que les taux reste aussi bas . Nous pensons que la BCE ne devrait pas augmenter les taux avant fin 2020 suite aux dernières données macro-économiques.

Le rapport PMI semble correspondre à un scénario  selon lequel la croissance restera bien inférieure à la tendance du premier semestre 2019, avec une légère amélioration au deuxième semestre. Le ralentissement de la croissance économique depuis le début de 2018 a également laissé des traces sur le marché du travail. La composante emploi est en baisse depuis septembre 2018 et  correspond à une croissance de l’emploi modeste et à un taux de chômage stable.

Les prévisions de la BCE en matière de croissance et d’inflation sont trop élevées avec les dégradations récentes. Le scénario est que les taux d’intérêt directeurs de la BCE resteront inchangés jusqu’à la fin de 2020. Deuxièmement, nous pensons que la BCE annoncera des conditions relativement souples pour le nouveau TLTRO-III en juin. . La tarification sera probablement similaire à celle du TLTRO-II afin que les banques puissent emprunter à des taux aussi bas que le taux des dépôts si elles respectent certains points de référence en matière de prêts.

L’équipe Créfinance.

Ivan

Besoin d’aide ?

Appelez nous sur 04/226.85.06 ou entrez votre nom et numéro de téléphone et un collaborateur vous rappellera dans les plus brefs délais:




1+1+1 = taux révisable chaque année. Peux importe l‘évolution du taux à la hausse, il ne peut pas faire plus que doubler sur la durée du crédit.

5+5+5 = taux révisable tous les 5 ans.
Peux importe l‘évolution du taux à la hausse, il ne peut pas faire plus que doubler sur la durée du crédit.

10+5+5 = taux fixe 10 ans puis révisable tous les 5 ans.
Peux importe l‘évolution du taux à la hausse, il ne peut pas faire plus que doubler sur la durée du crédit.