TAUX
 
 
Top
rachat de crédit, crédit 125%

Les crédits hypothécaires sont-ils accordés trop facilement en Belgique ?

La fédérationdu secteur financier, souhaiterait des règles plus strictes en matière de crédits hypothécaires en Belgique.

Dans le rapport annuel, la Banque nationale de Belgique (BNB) a de nouveaux avertit les banques dont elle reproche qu’elles octroient des crédits hypothécaires à faible  marges. De plus les banques continuent de prêter des montants supérieurs à 80 % de la valeur du bien immobilier.

Le message envoyé aux banques est : Attention vous devez être prudent, si rien n’est fait nous prendrons des décisions. Mais celles-ci (les banques) ne sont pas d’accord, elles insistent pour dire qu’il y a beaucoup de concurrence sur le marché en Belgique et qu’il est aujourd’hui fort difficile d’augmenter les marges tout en confirmant que si la situation devait perdurer , elles feraient quelque chose afin d’augmenter leurs marges.

Suite à cette accumulation de vulnérabilités dans le secteur bancaire, la BNB avait pris en 2018 la décision d’instaurer une mesure supplémentaire dans le secteur de l’immobilier résidentiel, augmenter les réserves des banques. Ce qui à résulté d’une augmentation d’environ de 1,7 Milliard d’euros les fonds propres.

La Febelfin elle-même est demandeuse de certaines mesures complémentaires, elle estime aujourd’hui que les banques se font trop concurrence entre elles, c’est bon d’un point de vue économique ( pour le client ) mais dangereux pour les banques et donc la BNB devra probablement intervenir avec des mesures fortes parce que l’auto-régulation ne fonctionne pas suffisamment.

Pour Monsieur Van Eetvelt, un signal doit être donné, l’accès à la propriété n’est pas possible pour tout le monde et de constater que dans presque tous les pays européens ces mesures ont été prises. La Febelfin dit prendre très au sérieux l’avertissement de la BNB et souhaite que l’octroi d’un crédit hypothécaire reste une décision responsable comme point de départ.

Nous constatons aujourd’hui, qu’il n’y a pas beaucoup de problèmes en Belgique et que l’acceptation des crédits hypothécaires est saine, les défauts de paiement sont limités à 1% sur l’ensemble de ces prêts. Le rapport de la central des crédits aux Particulers nous indique que depuis plusieurs années la situation reste stable et a même diminué.

Pour information, nous constatons que le marché hypothécaire en Belgique est orienté majoritairement vers des taux fixes et si même vous prenez un taux variable, ceux-ci ne peuvent AU MAXIMUM que doubler.

( Exemple si vous avez un taux à 1,8% dans le cas ou les taux passeraient à 4,5% , votre taux ne pourra pas dépasser les 3,6%  et cela jusqu’à la fin de votre crédit ).

 

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à appeler un de nos bureaux Crefinanceou de nous contacter sur notre site :

www.crefinance.be

 

L’équipe Crefinance.

Ivan

Besoin d’aide ?

Appelez nous sur 04/226.85.06 ou entrez votre nom et numéro de téléphone et un collaborateur vous rappellera dans les plus brefs délais:




1+1+1 = taux révisable chaque année. Peux importe l‘évolution du taux à la hausse, il ne peut pas faire plus que doubler sur la durée du crédit.

5+5+5 = taux révisable tous les 5 ans.
Peux importe l‘évolution du taux à la hausse, il ne peut pas faire plus que doubler sur la durée du crédit.

10+5+5 = taux fixe 10 ans puis révisable tous les 5 ans.
Peux importe l‘évolution du taux à la hausse, il ne peut pas faire plus que doubler sur la durée du crédit.