prime asrd , protégez vos héritiers

Bien Choisir son assurance solde restant dû ( ASRD )

A) Quelle est la définition d’une assurance solde restant dû (ASRD) et quel est son objectif principal ?

L’ASRD est une assurance vie souscrite pour garantir votre prêt. L’objectif principal est de vous assurer pour protéger vos héritiers en cas de décès. Cela rassure également votre banque, car la compagnie d’assurance lui remboursera le solde de votre crédit. Bien que l’ASRD ne soit pas obligatoire, la plupart des institutions bancaires la souhaitent et vous proposent dans ce cas une réduction sur le taux de votre crédit.

B)  Avez-vous le choix de souscrire avec l’assureur de votre choix ?

Oui tout à fait. La banque vous propose en général 2 alternatives pour que vous puissiez souscrire une assurance solde restant dû. Cependant, vous pouvez NE PAS choisir une des compagnies proposées par la banque, mais dans ce casmalheureusement, vous ne profiterez pas de la réduction du taux proposée sur votre crédit.

C) Comment est fixée la prime de l’assurance solde restant dû ?

La prime de l’assurance solde restant dû est fixée en prenant en compte plusieurs facteurs :

L’âge de(s) souscripteurs(s).

L’état de santé des assurés et leurs antécédents médicaux si il y en a.

Le taux d’intérêt du crédit.

Le pourcentage de couverture choisi.

Le capital à assurer.

Le choix d’un paiement fixe garantie durant toute la durée du crédit  ou garantie pendant les 3 premières années du contrat, ensuite variable selon certains critères.

La durée choisie de l’ASRD : 2/3 du temps de votre crédit hypothécaire ou toute la durée de votre      crédit hypothécaire. Exemple : un crédit de 25 ans peut être assuré en ASRD soit sur 2/3 de la durée de votre crédit c-à-d 16 ans ou sur toute la durée du crédit : 25 ans.

D) Quelles sont les options de paiement de la prime d’assurance ?

Vous pouvez choisir parmi plusieurs modes de paiement :

La prime mensuelle, La prime annuelle, la prime unique.

Il existe la possibilité de le faire en trimestriel ou semestriel mais ces 2 possibilités sont appelées à disparaître.

E) Quelles sont les conséquences si mon ASRD n’est plus effective et que mon crédit n’est pas totalement remboursé à la banque ?

Dans le cas ou votre assurance est suspendue, les conséquence sont importantes.
Si vous décédez, le solde de votre crédit devra être remboursé à la banque : soit par votre conjoint, soit par vos héritiers. Cela peut causer de sérieux soucis.

La deuxième conséquence est que votre banque, qui vous a octroyé un ristourne sur votre taux en prenant une ASRD, augmentera, en vous avertissant à l’avance, le taux global de votre crédit tout simplement parce que vous ne remplissez PLUS les conditions pour votre crédit. Il faut faire très attention à cela.

 

LE SERVICE MIS EN PLACE SEULEMENT PAR CRÉFINANCE …

C’est là que le service Crefinance intervient. 

  1. Dans le cas d’un rappel, Crefinance vous envoie un mail, vous signalant votre retard de paiement. Ce mail est accompagné de l’historique de vos paiements, afin que vous puissiez vérifier les primes en retard. 
  2. Dans le cas du recommandé, Crefinance vous envoie également mail accompagné de votre historique, ceci afin de trouver avec vous une solution évitant l’annulation de votre assurance et des conséquences qui en découlent, en cas de décès pour vos héritiers.

L’équipe Crefinance

Améliorez votre PEB

Comment améliorer votre PEB via un crédit travaux.

Demander un crédit afin améliorer votre  PEB (Performance Énergétique des Bâtiments) est une décision financière importante qui peut être bénéfique à la fois pour l’environnement et pour votre portefeuille à long terme.

Voici quelques étapes à suivre pour obtenir un crédit travaux chez Crefinance

  • Évaluation de la situation actuelle: Commencez par évaluer la performance énergétique actuelle de votre bâtiment. Cela peut impliquer des audits énergétiques professionnels pour identifier les domaines nécessitant des améliorations.
  • Identification des améliorations nécessaires: Sur la base des résultats de l’audit énergétique, identifiez les améliorations qui pourraient être réalisées pour améliorer le PEB de votre bâtiment. Cela peut inclure l’installation de meilleures isolations, le remplacement des fenêtres par des modèles plus efficaces sur le plan énergétique, l’installation de systèmes de chauffage et de refroidissement plus efficaces.
  • Estimation des coûts: Obtenez des devis pour les travaux d’amélioration énergétique identifiés. Assurez-vous d’inclure les coûts de matériaux, de main-d’œuvre et éventuellement de la supervision professionnelle nécessaire.
  • Recherche de financement: Une fois que vous avez une idée claire des coûts, recherchez des options de financement. Vous pouvez envisager différentes options, telles que des prêts bancaires, des subventions gouvernementales ou des programmes de financement spécifiques à l’amélioration de l’efficacité énergétique.
  • Comparaison des offres de crédit: Comparez les offres de crédit disponibles pour trouver celle qui convient le mieux à votre situation financière. Assurez-vous de prendre en compte les taux d’intérêt, les conditions de remboursement et les éventuels frais associés.
  • Demande de crédit: Une fois que vous avez choisi l’offre de crédit qui vous convient le mieux, suivez les procédures pour faire une demande de crédit. Cela peut impliquer de fournir des informations financières et des garanties, selon les exigences du prêteur.
  • Réalisation des travaux: Une fois que votre demande de crédit est approuvée et que vous avez accès aux fonds nécessaires, engagez les travaux d’amélioration énergétique sur votre bâtiment.
  • Suivi et remboursement: Assurez-vous de suivre attentivement les progrès des travaux et de respecter les conditions de remboursement du crédit. Une fois les travaux terminés, continuez à surveiller la performance énergétique de votre bâtiment pour vous assurer que les améliorations apportées atteignent les résultats escomptés.

En suivant ces étapes, vous pouvez obtenir un crédit chez Crefinance pour améliorer le PEB de votre bâtiment et contribuer à réduire votre empreinte environnementale tout en économisant sur vos factures d’énergie à long terme.

L’équipe Crefinance.

Grille des taux Hypothécaires Namur , Charleroi, Waterloo

Grille des taux pour un crédit hypothécaire

Grille des taux pour un crédit hypothécaire, Il existe différents taux, la plus grande différence résidant entre le fixe et le variable.

  • Le taux semi-fixe : le taux est fixe durant une première période, puis il est revu selon une périodicité définie. Par exemple, pour un prêt sur 20 ans au total, on peut imaginer un taux fixe pendant 10 ans, puis le revoir 2 fois avec un écart de 5 ans entre les révisions.
  • Le taux accordéon : le montant de la mensualité est garanti tout au long de l’emprunt et, pour pallier les variations de taux, la durée totale de remboursement est allongée (lorsque les taux augmentent) ou raccourcie (quand ils diminuent). Un prêt sous une formule de taux accordéon peut voir sa durée raccourcie sans limite ou allongée de 60 mois maximum (en fonction notamment de la durée initiale de l’emprunt).
  • Le taux variable : le taux initial est revu au bout d’une période donnée et l’organisme bancaire peut alors adapter son taux (à la hausse ou à la baisse) en fonction de l’évolution des taux du marché. La variation peut avoir lieu tous les ans, tous les 3 ans, tous les 5 ans ou selon une autre fréquence. On conseille cependant de vérifier la limitation du taux à la hausse et de choisir celle qui limite le plus la hausse du taux.
  • Le taux fixe : le taux reste identique pendant toute la durée de l’emprunt et ce quelle que soit l’évolution des taux du marché ( voir la barre déroulante en haut de site créfinance)  si les taux augmentent, l’emprunteur paie toujours le taux convenu au moment du contrat, et c’est pareil si les taux baissent. Dans ce second cas, il est parfois possible de renégocier son prêt pour passer à un taux plus avantageux, mais il faut savoir que cela implique des frais. Un taux fixe n’est donc vraiment intéressant que s’il est bas.

 

Voici un exemple de grille des taux , attention elle peut varier chaque semaine.

 

Type de taux Quotité ≤ 80% Quotité ≤ 90% Quotité ≤ 100%
Formules fixes
Fixe 10 ans 3,08% 3,28% 4,08%
Fixe 15 ans 3,08% 3,28% 4,08%
Fixe 20 ans 3,14% 3,34% 4,14%
Fixe 25 ans 3,15% 3,35% 4,15%
Fixe 30 ans 3,50% 3,70% 4,50%
Formules variables et semi fixes
5/5/5 2,90% 3,10% 3.90%
10/5/5 3,23% 3,43% 4,23%
15/5/5 (20ans) 3,27% 3,47% 4 .27%
15/5/5 (25ans) 3,30% 3,50% 4.30%
Accordéon 15 ans (max 18 ans) 3.83% 4.03% 4,83%
Accordéon 20 ans (max 25 ans) 3,76% 3.96% 4,76%
Accordéon 25 ans (max 30 ans) 3.83% 4.03% 4,83%

Si vous souhaitez des informations complémentaires n’hésitez pas à contacter un de nos bureaux Crefinance le plus proche.

taux simulation visioconférence

Signature de mon compris de vente et après

L’acquisition d’une propriété est un moment crucial dans la vie, marqué par des choix importants et des procédures financières délicates.

Le crédit hypothécaire est au centre de ce processus, une transaction financière qui nécessite une compréhension approfondie et une gestion rigoureuse.

Une fois que vous avez un contrat d’achat en place et une offre simulée de Crefinance qui vous convient, vous pouvez soumettre une demande formelle de prêt. Ceci est limité dans le temps et sera convenu au préalable entre vous et Crefinance. Ensuite, Crefinance vous demandera de fournir une copie du contrat de vente signé. Si vous êtes salarié, vous aurez également besoin de votre dernier bulletin de paie. Si vous êtes indépendant ou que vous exercez une activité indépendante, vous aurez besoin d’un avis d’imposition récent ou d’un justificatif de revenus imposables provenant de votre activité. Ces documents vous aideront à compléter les documents que vous envoyez chez Crefinance .

Dans le cas où vous êtes déjà propriétaire :

Vous êtes propriétaire d’une maison qui a encore une hypothèque et souhaitez acheter une nouvelle maison.

Vous avez deux options. Vous pouvez soit supprimer le registre des hypothèques de votre propriété et contracter un nouveau prêt pour mettre fin à votre ancien prêt, soit utiliser le pointage de crédit actuel de votre maison actuelle pour transférer votre registre des hypothèques sur votre nouvelle propriété.

– 1. Résilier son crédit immobilier et contracter un nouveau crédit cela pourrait devenir intéressant si les taux d’intérêt du marché baissent.

Avant de commencer ce processus, lisez attentivement votre contrat de prêt actuel et interrogez Crefinance sur les coûts associés au traitement de votre prêt (frais de clôture et frais de clôture hypothécaire). N’oubliez pas que les nouveaux prêts hypothécaires comportent des frais de dossier, des frais hypothécaires.

– 2. Transférer l’enregistrement de l’hypothèque Vous pouvez également transférer votre inscription hypothécaire sur un nouveau bien tout en conservant votre solde actuel. Lorsque vous contractez un emprunt ou sollicitez un emprunt, vous devez accepter l’hypothèque comme garantie du bon respect de vos obligations. Cette hypothèque est enregistrée auprès du bureau des hypothèques compétent.

La solution de transfert peut être intéressante car :

  • aucune indemnité de remboursement anticipé ne devra être payée à votre banque vu que votre crédit se poursuit.
  • les frais de transfert de votre hypothèque peuvent être moins élevés que ceux liés à la liquidation de votre ancien crédit dans certains cas.
  • vous évitez les frais d’ouverture d’un nouveau crédit hypothécaire.
  • vous pourriez conserver votre contrat avec un taux et des conditions avantageuses.

Autre possibilité, le crédit pont ( crédit ballon ):

Vous aimez votre maison ou votre appartement mais vous n’avez pas le temps de vendre votre logement actuel pour financer votre nouvel achat. Une solution est de contracter un crédit ballon (Crédit pont), il s’agit d’une solution spécifiquement conçue pour couvrir la période allant de l’achat à la vente. L’institution financiaire vous transférera les fonds provenant de la vente de votre maison actuelle afin que vous puissiez acheter ou commencer à construire une nouvelle propriété. Ce prêt est réalisé sur une courte durée ( maximum 24 mois ) et se rembourse avec le prix de vente du bien. Durant cette période, vous ne paierez que les intérêts sur le montant du prêt relais aux dates convenues.

Sachez également que lors de la souscription d’un prêt immobilier, des contrats d’assurance sont souvent obligatoires. Cela permet de protéger non seulement les intérêts de la banque, mais surtout les vôtres.

L’assurance incendie :

Les banquiers exigent que les immeubles hypothéqués soient assurés contre l’incendie et les risques connexes. L’assurance incendie est importante. Votre maison se substitue à une garantie bancaire (prêt hypothécaire), mais si votre maison brûle, la garantie bancaire disparaît également, d’où l’importance que votre maison soit assurée dès le premier jour où vous êtes propriétaire.

L’assurance Vie ( ASRD ) :

La forme d’assurance vie la plus courante est l’assurance solde restant dû. En cas de décès, la compagnie d’assurance paiera le solde du prêt prévu au contrat. Vous pouvez choisir de payer cette prime en une seule fois, annuellement ou mensuellement.

Qui emprunte de l’argent s’engage à le rembourser dans un certain délai mais que se passe-t-il si vous décédez durant votre crédit. Vos héritiers devront-ils continuer à rembourser votre crédit ? Pour éviter de telles situations, votre organisme de crédit imposera dans les conditions du crédit moyenne une réduction de taux que vous souscriviez une assurance vie. Cette prime remboursera partiellement ou totalement votre crédit , cela dépend si vous souscrivez à 100% ou 50% le montant du crédit. Les héritiers seront ainsi libérés du paiement du solde de votre crédit dû à votre banque.

Si vous souhaitez d’amples informations sur un crédit ou une assurance, n’hésitez pas à contacter un de nos bureaux .

L’équipe Crefinance

assurance Incendie

Malheureusement une hausse des primes d’assurance incendie est prévue pour 2024.

Comme cela s’est produit l’année dernière, les primes d’assurance incendie vont à nouveau subir une hausse, néanmoins, dans une moindre mesure cette fois-ci.

Pour calculer le montant des primes d’assurance incendie en Belgique, on se base sur l’indice Abex qui prend en compte l’évolution des prix dans le secteur de la construction.

À ce titre, il est réévalué deux fois par an, en mai et en novembre. À la fin de ce mois de novembre 2023, le niveau Abex est passé de 1.004 à 1.041, ce qui représente une augmentation de 3,7 %.

Dès l’année prochaine, vous constaterez une augmentation de votre prime d’assurance, en raison de cette même hausse.

Pour rappel, de 2022 à 2023, l’indice Abex avait augmenté de 10,8 % en douze mois ! On peut donc considérer que la hausse actuelle est dite raisonnable.

Étant donné que c’est principalement les prix des matériaux de construction qui sont utilisés pour établir cet indice, la flambée observée par ceux-ci en 2022 a entraîné une hausse de 10,8 %, ce qui en fait l’une des plus importantes jamais enregistrées.

Malgré tout, le Belge peut se réjouir car les prix ont été stabilisés, ce qui entraîne une indexation nettement moins élevée de l’indice pour l’année prochaine.

Enfin, il convient de rappeler que dans notre pays, la valeur d’un bien est assurée pour sa valeur à neuf chez presque tous les assureurs.

Nous invitons tous nos clients à bien vérifier que la compagnie qu’ils ont choisis utilise bien la valeur à neuf au moment du sinistre.

En outre, et c’est une information intéressante, les compagnies d’assurance sont totalement libres de répercuter ou non cette augmentation sur le montant de la prime demandée à leurs clients.

Malheureusement, les assurés doivent faire face à une estimation que 98 % des assureurs qui utilisent l’indice pour augmenter les primes d’assurance.

L’équipe Crefinance

Panneaux photovoltaïques

De nouveaux panneaux photovoltaïques révolutionnaires

Une avancée remarquable dans le domaine de l’énergie solaire, dénommé l’iPyramid-1P pourrait transformer le paysage énergétique de notre pays. Mais attention sa haute performance posera des défis pour nos réseaux existants dans toute la Belgique.

La société Maxun Solar ( https://maxun.solar) basée au Canada, promet de dynamiser l’énergie solaire avec l’iPyramid-1P, ce système révolutionnaire de cogénération photovoltaïque. Cet appareil novateur promet d’améliorer l’efficacité des technologies photovoltaïques de plus de 50%, un progrès impressionnant par rapport à nos systèmes actuels.

L’iPyramid-1P produit simultanément de l’électricité et de la chaleur. L’utilisation de cellules solaires avancées et de lentilles spéciales concentrant la lumière du soleil augmente la production d’un système solaire traditionnel de plus 3,5 fois.

En plus de l’amélioration de la production, le système de cogénération solaire de la société Maxun Solar réduit de moitié  l’espace requis pour l’installation de ces panneaux photovoltaïques et permet une réduction de l’émission de CO₂ de plus 70 % par rapport à nos panneaux photovoltaïques actuels.

Cette nouvelle technologie utilise un système de suivi à deux axes pour maximiser la capture de l’énergie solaire, permettant un taux de récupération d’énergie très élevé. L’électricité et la chaleur produites peuvent être stockées pour une utilisation 24h/24.

iPyramid-1P : Une Solution Polyvalente

Cette société Maxun Solar propose l’iPyramid-1P pour de nombreuses applications privés , commerciales et industrielles, offrant des solutions énergétiques durables pour toute sorte d’immeubles, hôpitaux, écoles , maisons, …..

Cependant, si nous pensons à une implémentation à grande échelle, notamment en Belgique, une question importante se pose : notre réseau est-il prêt à absorber cette augmentation de production.

Actuellement notre réseau en Belgique a de sérieuses difficultés à absorber la production des panneaux solaires avec des risques de décrochage des onduleurs. Avec l’augmentation de la performance des panneaux, ces problèmes pourraient s’aggraver très sérieusement.

L’équipe Crefinance Waterloo, Namur, Charleroi, Mons, Liège et prochaine Marche en Famenne.

taux simulation visioconférence

Pour un prêt hypothécaire ou rénovation tenez compte des frais supplémentaires suivants :

-)  Les droits d’enregistrement

Tout d’abord, vous devrez peut-être emprunter plus d’argent que vous ne le pensez. En effet, si vous achetez une maison, vous devez consigner cet achat dans un « acte authentique ». A cet effet, vous devez contacter un notaire. Celui-ci établira l’acte et l’enregistrera. Cela signifie que vous serez inscrit comme nouveau propriétaire dans les registres gouvernementaux Belges.

Pour cela, vous devez payer les frais de notaire, mais également les frais d’inscription.

  • En région flamande, ils représentent 3% du prix d’achat, pour le premier logement (dans lequel vous emménagerez effectivement comme résidence principale). Sinon 12% .
  • En région Wallonne, ils représentent soit 6% soit 12,5%. Pour d’obtenir les 6%, cela doit être le 1ier achat, Il faut que la RC soit inférieur à 745 €, alors il y un 0% sur les 20.000 premier € ,ensuite 6% entre 20.000 et 160.000 € et pour terminer au-dessus des 160.000 € on passe à 12,5% et vous devez y résider comme habitation principale. Si ce n’est pas le 1ier achat, vous paierez 12,5%.
  • En région Bruxelles capital, ils représentent 12,5%. Dans certains cas, l’acquéreur peut bénéficier d’un abattement. Pour un achat en Région de Bruxelles-Capitale, un acquéreur peut bénéficier d’un abattement à partir du 1er avril 2023.   Si le montant s’élèvera à moins de 600.000 euros alors les frais d’enregistrement sont à 0% pour les 200.000 premier € ensuite 12,5%.

– )  Acte Notarié pour votre prêt.

En plus de l’achat de votre bien, votre hypothèque doit être inscrite dans un acte notarié. Un prêt hypothécaire implique des hypothèques sur votre maison. Cela signifie que vous accordez à la banque le droit de vendre le prêt si vous ne pouvez plus le rembourser, et d’utiliser le produit de cette vente pour récupérer votre crédit en cours. Exemple : un prêt de 200 000 euros, vous devrez payer environ 5 400 euros, ceci représentant les frais de notaire liés à l’acte de prêt et inscription hypothécaire.

– )  Frais d’expertise.

Si la banque vous accorde un prêt, elle a besoin de garanties. Pour cela elle souhaite garantir  la valeur de votre bien. C’est pourquoi elle estime cette valeur par le biais d’une expertise réalisée par un expert agréé par la banque.

Vous pouvez compter sur un montant de 302,50 euros.

-)  Les frais de dossier

Les banques demandent également pour la constitution du dossier du crédit un montant de 500 euros.

-)  L’assurance solde restant dû.

Les banques vous demandent de contracter une assurance solde restant dû ( ASRD ). Ceci dans le cas où vous décéderiez durant la période de remboursement, la compagnie d’assurances règlera le solde impayé du prêt à la banque. Vos proches survivants ne devront plus payer votre crédit d’habitation. Cette assurance offre une garantie de remboursement supplémentaire à votre banque. Le montant à payer pour cette assurance dépend de votre âge (plus vous êtes âgé(e), plus le risque de décès pendant la durée du prêt sera élevé), si vos êtes fumeurs ou non , le montant du prêt et du taux d’intérêt. Vous pouvez contracter cette assurance directement chez Crefinance. Vous bénéficierez d’une réduction de taux sur votre crédit.

-)  L’assurance incendie.

Les banques vous demandent également de prendre une assurance incendie pour votre bien. Il s’agit de leur garantie en cas d’incendie. Ici aussi, vous pouvez contacter le bureau d’assurance Crefinance afin de bénéficier également d’une réduction de taux sur votre crédit. Crefinance vous proposera toujours de faire une simulation gratuite afin de comparer les offres de plusieurs compagnies et vous orienter vers celle qui vous est la plus appropriée.

Si vous souhaitez d’amples informations sur les différents frais qui sont liés à un prêt hypothécaire ou rénovation, n’hésitez pas à prendre contact avec l’un de nos bureaux le plus proche .

Prêt rénovation , énergie,

Comment choisir le bon prêt pour des travaux de rénovation.

Vous cherchez à acheter une maison à laquelle vous aimeriez apporter des modifications ou vous aimeriez augmenter l’efficacité énergétique de votre maison. Installer une nouvelle chaudière, des panneaux solaires, du double vitrage, une isolation de toiture….

1. Hypothèque

Si vous souhaitez acheter une maison, vous contracterez probablement un prêt hypothécaire. Si vous savez que vous devez également effectuer des travaux de rénovation, vous pouvez demander à votre conseiller (Crefinance ) d’en tenir compte.

Dans ce cas, vous pouvez contracter une hypothèque pour couvrir l’achat et la rénovation.

Avantages de cette méthode :
Vous pouvez également profiter des intérêts hypothécaires pour les travaux de rénovation. Ils sont généralement moins chers qu’un prêt rénovation sans hypothèque.

Désavantages:
Les frais de notaire et d’enregistrement sont plus élevés. En effet, l’hypothèque doit être incorporée dans un acte notarié et dûment enregistrée. Avec un prêt de 200 000 €, vous pouvez vous attendre à une commission de 5 386 €. Si le montant du prêt passe à 275000 € après la rénovation, des frais de 7 335 € sont déjà à prévoir.

2.Prêt de reconversion.

Les réparations mineures ne nécessitent pas d’hypothèque. Dans ce cas, vous pouvez emprunter un prêt rénovation normal sans grande démarche. Cependant, le taux d’intérêt est légèrement supérieur à celui d’un prêt immobilier.

3.Crédits énergie.

Si vous placez les investissements dans l’efficacité énergétique au centre de vos rénovations, vous êtes probablement admissible à un prêt énergétique. Vous bénéficiez des mêmes avantages qu’un prêt rénovation, mais c’est un peu moins cher dans l’ensemble. Aujourd’hui, vous pouvez déjà les trouver avec des taux d’intérêt de 4,75 % à 5%.

4. Recycler les prêts.

Peut-être avez-vous déjà un prêt hypothécaire en cours? Dans ce cas, vous pouvez réutiliser le capital remboursé sans passer par un notaire. De cette façon, vous pouvez bénéficier de taux d’intérêt avantageux sur votre prêt hypothécaire et éviter des frais de notaire supplémentaires.

Si vous souhaitez recevoir plus d’infos , n’hésitez pas à prendre contact avec le bureau Crefinance le proche .

assurance

L’index pour votre assurance incendie arrive : Quelle incidence sur votre prime.

Comment est calculée votre prime d’assurance incendie.

Les compagnies d’assurance tiennent compte de divers risques dans le prix de leurs primes annuelles d’assurance incendie. Par exemple, le risque de tempêtes ou d’inondations dues au changement climatique. Par exemple, le nombre de réclamations a beaucoup augmenté en raison de l’augmentation des inondations et des violentes tempêtes. Cela augmente les primes d’assurance. Mais les prix de la construction peuvent également affecter les primes. Nous savons tous à quel point ces prix ont augmenté au cours de la dernière année. Il est difficile de donner un pourcentage car cela varie d’une personne à l’autre et d’un contrat à l’autre. En règle générale, les augmentations de primes sont inférieures à l’indice ABEX.

Comment fonctionnent les indices ABEX .

L’indice ABEX (Belgian Association of Experts Index) indique l’évolution des prix de la construction. Ces prix sont déterminés d’une part par les prix des matériaux de construction (matières premières) et d’autre part par les salaires des ouvriers du bâtiment. Le montant assuré de la propriété suit cet indice. L’indice ABEX est calculé deux fois par an (mai et novembre). Pour les consommateurs, il n’y a qu’un seul ajustement par année, selon la date de souscription du contrat d’assurance.

Le prix de l’assurance incendie dépend de la valeur des bâtiments et des biens mobiliers. Si des dommages surviennent, les propriétaires voudront réparer leur maison et la remettre dans son état d’origine. Par conséquent, sa nouvelle valeur doit être préservée. Pour calculer la valeur assurée d’un bien, une compagnie d’assurance utilisera une grille d’évaluation. Il s’agit d’un questionnaire sur le logement. Exemple :

  • Est-ce une maison en rangée, trois côtés ou quatre côtés.
  • Est-ce traditionnel ou en bois.
  • Combien de chambres compte la maison.

Sur la base de cette grille d’évaluation, la compagnie d’assurance détermine la valeur à assurer.

Prix d’une assurance habitation bâtiment

  • Les primes d’assurance bâtiment sont déterminées en fonction d’un certain nombre de facteurs. Ces facteurs varient selon la compagnie d’assurance.
  • Dangers de construction : Certains matériaux de construction sont plus sujets au feu que d’autres. Plus la proportion de bois utilisée dans la construction est élevée, plus le risque de dommages en cas d’incendie est élevé.
  • La valeur assurable de l’immeuble : Les dommages causés à une petite maison de ville coûtent moins cher à réparer qu’une plus grande villa en cas d’accident. Les sols en marbre sont plus chers que les carreaux de céramique. Par conséquent, la finition du bâtiment joue également un rôle dans le calcul de la prime d’assurance.
  • Garantie supplémentaire ou optionnelle : Si vous choisissez de vous assurer contre le cambriolage, le prix de votre assurance habitation augmentera.
  • L’emplacement du bâtiment : Si vous habitez dans une zone à haut risque d’inondation, votre risque de catastrophe est plus élevé.
  • Franchise : Il s’agit du montant que vous devez payer en cas de sinistre. Selon la compagnie d’assurance, la franchise varie.
  • Usage professionnel de la résidence : En général, les frais d’assurance seront plus élevés si vous utilisez l’immeuble à des fins professionnelles.

Prix d’une assurance habitation mobilier

Voici trois manières différentes pour calculer la prime d’assurance habitation mobilier

  • Sur la base de la valeur de l’objet le plus cher contenu dans la maison.
  • Sur la base de votre propre évaluation.
  • Sur la base d’un pourcentage de la valeur du bâtiment.

Si l’assureur utilise une grille d’évaluation, alors il calculera le prix de l’assurance mobilier à l’aide d’un pourcentage de la valeur du bâtiment. Vous n’êtes jamais sous-assuré et l’assureur n’applique donc jamais de règle proportionnelle.

Si par contre vous déterminez vous-même la valeur du mobilier, vous prenez le risque d’être sous-estimer et donc insuffisamment assuré. En cas de sinistre, votre indemnisation ne sera pas suffisante.

L’équipe Crefinance

Taux fixe ou variable

Comment choisir entre un prêt hypothécaire à un taux fixe ou variable

Depuis le début de cette année-ci, les taux des prêts hypothécaires ont augmenté considérablement. Quel taux d’intérêt devriez-vous choisir actuellement: un taux fixe ou variable?  Et pourquoi, nous nous sommes posé la question.

Les personnes qui contractent un prêt hypothécaire, ont le choix entre un taux d’intérêt fixe ou variable. Un taux fixe restera identique pendant toute la durée de votre prêt, par contre un taux variable fluctuera.

La fréquence et l’ampleur des fluctuations du taux d’intérêt dépendent de la formule choisie. Vous pouvez opter pour des taux d’intérêt adaptables tous les ans, tous les 3 ans, tous les 5 ans ou tous les 10 ans.

Par contre ce qui est très intéressant à savoir, un taux d’intérêt variable ne pourra tout au plus doubler selon la loi.

Si vous contractez votre prêt au taux d’intérêt variable de 2%, ce dernier ne pourra jamais s’élever à plus de 4 %. Des éléments objectifs et subjectifs jouent un rôle dans le choix entre un taux d’intérêt fixe ou variable. Les agents bancaires fournissent à leurs clients un aperçu bien clair des différentes formules de crédit, des avantages et/ou des inconvénients qui y sont liés et de l’éventuel écart entre les taux. L’écart indique la hausse de la courbe des taux et affiche la différence entre le taux à court terme et la moyenne des taux attendus à long terme.

Les éléments suivants sont également déterminants.

les attentes du marché, la durée du crédit et les remboursements mensuels réalistes pour le client. Finalement, nous constatons qu’une grande majorité des clients optent pour la certitude et la tranquillité d’esprit, et donc pour un taux d’intérêt fixe.

Pour un crédit immobilier à taux fixe, d’une durée de 20 ans et dont le montant est compris entre 81 et 100% de la valeur du bien, le taux d’intérêt moyen s’élève actuellement à 2,95% (par rapport à 1,55% en janvier). Aujourd’hui, il y a une pression à la hausse sur le taux du marché et instinctivement, ceci plaide plutôt en faveur d’un taux d’intérêt fixe.

Ce dernier vous protègera contre les hausses des taux attendues. En revanche, un taux d’intérêt fixe est plus élevé au début de la durée du prêt que le taux d’une formule variable.

Les avantages et les inconvénients

Les taux d’intérêt fixes et variables ont leurs avantages et leurs inconvénients. Pour les taux d’intérêt variables  vous suivez l’évolution du taux du marché de manière plus conséquente et le taux initial du prêt est plus bas que celui d’une formule fixe.

L’écart du crédit détermine également les taux minimaux et maximaux que vous pourriez devoir payer pendant la durée de votre crédit. La hausse et la baisse du taux d’intérêt sont limitées.

L’inconvénient lié au taux d’intérêt variable: vous aurez moins de certitude et vous utiliserez plus/moins votre budget familial pendant la durée du crédit. En ce qui concerne la formule à taux fixe, l’inverse est d’application, mais nous constatons que de beaucoup de clients optent quand même pour la tranquillité et la certitude liées aux frais mensuels fixes.

La décision finale de l’emprunteur dépend de divers facteurs. Il est important que les clients s’informent bien préalablement et prennent en considération plusieurs éléments.

  • la différence au niveau du taux initial, l’écart, les attentes du marché, la durée (courte ou longue), le montant du crédit et l’impact sur le budget familial. Mais les clients doivent encore toujours d’abord se demander s’ils seront capables de faire face à des remboursements mensuels pouvant varier pendant la durée du crédit.

Autres possibilitées :

A part le taux annuellement adaptable et le taux entièrement fixe d’autres formules intermédiaires sont également possibles.

Exemple une formule fixe – 10 ans, par exemple et ensuite une transition vers une formule variable. Ceci permet aux clients d’avoir plus de certitude lors de la phase initiale dans laquelle les frais et la pression sur le budget familial seront plus élevés.

L’équipe Crefinance